Blog

Maddie


Maddie

They called you names
They threatened you
If not your body,
They hurt your soul

They said,
But I say:

You are beautiful
You are precious
You are wonderfully created
Wanted and loved and desired by God
just the way you are

Maddie, be Maddie
Be yourself
Grow up to be yourself

Don’t let so-called adults take your crown away
don’t let anyone take your shine
don’t let the bullies break you

Rise, shine
You’re loved,
You’re precious
You’re unique
Beautiful girl,
Maddie

זיידע‎


Zayde,

Now that you’re gone
life won’t be the same again

That tumor took your voice and strength,
but until the end
you covered me with kisses

Oh Zayde,
why did you have to leave,
already?

Zayde,
my heart hurts,
my heart cries,
my eyes burn

Zayde,
memories stay
and good memories they will be

Of crossword puzzles done together
of model planes
of sitting on your lap, then next to it
of days spent outside in the sun
of playing on the beach
of you always asking and caring
about my well-being,
being proud of me
of laughter, wild and roaring
and generous advice given

Oh Zayde,
I’m grateful
you both,
Zayde and Bubbe,
you raised me,
from when I was a baby on

Forever
you will be
in
my
heart.

Grace during the Night


God,
where are you,
during the dark night of soul,
during the moments
when the pain eats
at the core
of my very being?

Where are you,
when my feet
seem to lose hold
and moving on becomes a struggle
like walking on a moving dune
of liquid sand?

Where are you
when the senseless emptiness of it all
wants to swallow me,
tempting take
all sense of perspective
leaving behind
only a sense of nothingness?

You are there,
in midst of it all–

lighting a faint light in dark night,
pointing towards a rock onto which to set my foot,
holding out a hand to lead towards new horizons,
new perspectives and fill me with new sense

Starting to once again gently shower me
with your Love everlasting
falling drop by drop,
washing away
what holds me back.

Psaume du milieu de la tempête


Au milieu de la tempête
au milieu du vent
et du creux des vagues

Au milieu du désert
sous le soleil ardent
sur le sable brûlant

A milieu du néant
Seule dans le brouhaha de la foule
Tentant de rester en équilibre

Où es-tu, mon Dieu?
Où es ta voix dans cette tempête?
Sous le soleil de plomb

Murmure
Un murmure dans mon oreille
tel un doux vent d’été
qui caresse mon cœur

Ta voix calme ma douleur
Calme mes angoisses
Car avec toi mon Dieu,
la promesse de la Vie
est sans cesse re-donné
en cadeau.

Adieu


Une lumière s’est éteinte
encore hier
je tenais ta main
fragile, mais forte
et douce à la fois

Une lumière s’est éteinte
s’en est allé pour toujours
endormi,
paisiblement
après la lutte du guerrier

Tu as été fort
tu as été courageux
tu as été aimant
souriant,
plein d’humour
un mari, père, grand-père
ami

Une lumière s’est éteinte
que vent a soufflé
et balloté
trop violemment
Adouci seulement
par l’amour immense
que lui portaient les siens

Une lumière s’est éteinte
tu t’es endormi
tu as lutté jusqu’au bout

Maintenant,
tu te réveilleras dans les bras de ton saveur
plus de mort
ni souffrances
toute larme
sera essuyé de tes yeux
alors qu’elles coulent encore
des nôtres

Je te dis doucement
Adieu
Tout doucement,
Nous nous reverrons

Une s’est allumé dans le ciel –
Tu es en sécurité
dans les bras de ton sauveur
accueilli, aimé, restauré,
guéri
vivant
dans le cœur
du Dieu d’Amour.

Yom HaShoah


לכל איש יש שם
chaque personne a un nom
chaque personne avait un nom
chaque personne aura un nom
et pour chaque personne ne pas née il y aurait eu un nom

les six millions ne seront pas oubliés
pas un seul d’entre eux
pas le plus petit des enfants,
tendant ses mains vers imma
amenés vers la mort
pour se réveiller dans le cœur de D.ieu

לכל איש יש שם
chaque personne a un nom
chaque personne avait un nom
chaque personne aura un nom
et pour chaque personne ne pas née il y aurait eu un nom
Debout le long des lignes de chemin de fer
marchant entre les wagons remplis de bétail humain
n’étant plus des humains,
dégradés en numéros et réduits en silence
mais même les pierres hurlaient

לכל איש יש שם
chaque personne a un nom
chaque personne avait un nom
chaque personne aura un nom
et pour chaque personne ne pas née il y aurait eu un nom
froids et affamés
transpirants et malades
trébuchant en avant, amenés vers la mort
trébuchant en avant, survivant
faisant des téfillin de morceaux de papier

לכל איש יש שם
chaque personne a un nom
chaque personne avait un nom
chaque personne aura un nom
et pour chaque personne ne pas née il y aurait eu un nom
Oh D.ieu plein de compassion
accorde le repos parfait
et ta présence

לכל איש יש שם
chaque personne a un nom
chaque personne avait un nom
chaque personne aura un nom
et pour chaque personne ne pas née il y aurait eu un nom
Oh D.ieu très haut, plein de compassion
– et tout bas
sois un arbri pour l’âme de mon bien-aimé ayant disparu à jamais

לכל איש יש שם
chaque personne a un nom
chaque personne avait un nom
chaque personne aura un nom
et pour chaque personne ne pas née il y aurait eu un nom
Oh D.ieu plein de compassion,
le plus vrai des juges,
protégé-les sous tes ailes
puisse leur mémoire
inpirer ma vie
chaque jour.

 

(Aujourd’hui est YomHaShoah. Yom HaShoah יום השואה « Journée de la Shoah », jour pour rendre hommage et faire mémoire des victimes de la politique nazie d’extermination du peuple juif.)