1,2,3 tatouages – pourquoi?


Pourquoi les tatouages ? Ou plutôt, pourquoi mes tatouages?

J’ai 20 tatouages, et le rendez-vous pour le 21ème est fait. Certains aiment mes tatouages, même beaucoup, et d’autres les critiquent pour diverses raisons – esthétiques, religieuses, …

Que dit alors la Bible ? Le seul verset de la Bible qui semble condamner clairement (vraiment ?) les tatouages, se trouve en Vayikra (Lévitique) 19,28. Ce verset lit, en le traduisant de l’hébreu, « Tu ne te feras pas d’incisions dans ta chair pour les morts ; ou inciseras des marques sur toi-même : je suis le Seigneur. »

Le mot en question קַֽעֲקַ֔ע est souvent traduit par tatouage, peinture ou inscription. En fait, son sens est incertain et il apparait seulement ici et nulle part ailleurs dans la Bible. La question est alors, qu’est-ce que ce verset peut dire à propos du tatouage, tel qu’il est pratiqué aujourd’hui ?

Un peu de contexte : d’après les trouvailles archéologiques, en Égypte antique, les femmes se faisaient souvent tatouer les seins, les cuisses et l’abdomen avec des signes et formules liés avec la fertilité pour les protéger pendant l’accouchement ; souvent aussi avec des signes du dieu Bès, censé détourner les influences maléfiques.

L’autre voisin d’Israël, Canaan, ne pratiquait pas tant le tatouage ou marquage du corps avec de l’encre ou d’autres desseins, mais pratiquaient des rites de scarification, parfois même extrêmes (marquage, coupure ou déchirure de la peau). L’archéologie a montré que les Cananéens accomplissaient ces rites notamment en l’honneur de leurs morts, mais aussi pour honorer leurs dieux (le texte biblique en parle aussi en 1 Rois 18,28).

C’est cela qu’il fait avoir en tête quand on se pose la question « qu’est-ce que la Bible dit à propos des tatouages ? » Ainsi, le verset « Tu ne te feras pas d’incisions dans ta chair pour les morts ; ou inciseras des marques sur toi-même : je suis le Seigneur » prend tout son sens. Il s’insère dans un passage qui instruit les Israélites de ne pas imiter ou adopter les coutumes des peuples voisins, spécifiquement du pays de Canaan; des traditions et coutumes liés à l’adoration de leurs dieux et déesses.

La réponse à la question sur le tatouage est que la Bible n’a rien à dire de précis sur la pratique consistant à injecter de l’encre sous la peau pour former des images,des modèles ou des messages permanents – tatouage tel qu’il est pratiqué aujourd’hui.

Puisque la Bible ne dit rien d’explicite au sujet de nos tatouages, est-ce qu’il y a alors encore des limites ? Je pense que oui.

La Bible considère très haut le corps ;il est l’œuvre de Dieu que Dieu lui-même a formé, et chaque être humain est crée à l’image de Dieu.

Aujourd’hui, certains vont très loin dans leur quête de modification du corps et parfois ressemblent davantage à des extraterrestres ou des animaux à la fin qu’à l’homme. Dans toute modification du corps il convient alors de demander pour quelle raison on le fait, et à quel point nous pouvons modifier notre corps sans blesser la dignité et l’image dans lequel Dieu nous a créé.

Dans le Judaïsme, il y a de grandes réticences vis-à-vis le tatouage aujourd’hui, et ceci aussi beaucoup en lien avec le souvenir de nos aînés qui ont été tatoués de force dans les camps de la mort: là, le tatouage faisait partie de l’entreprise de déshumanisation des nazi.

Mais aujourd’hui, les tatouage -hormis certains cas- n’est guère utilisé à de tels fins.

Un petit clin d’œil : en Ésaïe 49,16 c’est Dieu qui a notre nom tatoué dans ses paumes, et dans Ap. 19,16 on pourrait croire que Jésus a un tatouage sur la cuisse…

Et alors mes tatouages ? Pourquoi ? Les personnes qui les aiment ne me posent bien sûr pas la question ; elles regardent et se réjouissent avec moi, et parfois elles demandent quel est le sens de tel ou tel tatouage. D’autres, comme ma grand-tante ne sont pas fan et ne comprennent pas ma démarche, ou sont même très critiques.

Johnny Depp a dit « Mon corps est mon journal, et mes tatouages sont mon histoire ».

En fait, le tatouage était pratiqué au début du christianisme et ne fut banni qu’au 8ème siècle par le Pape Adrien ; c’est au18ème siècle qu’il fut redécouvert par les européens lors des explorations dans le Pacifique sud. Ainsi, c’étaient d’abord les marins qui se faisaient tatouer (des crucifix sur le dos pour éviter la flagellation, mais aussi d’autres motifs au fil de leurs voyages. Avant l’invention de la photographie,c’est ces tatouages qui permettaient d’identifier un individu) ; ensuite,c’étaient les esclaves et les prisonniers qui étaient marqués par des tatouages(pour les marquer en tant que possession, pour les humilier, pour inscrire leur crime sur eux…). De ce fait, on peut expliquer l’image mauvaise qu’avait le tatouage dans la tête de certaines personnes, même si au cours du 20èmesiècle des tsar, rois et présidents (Nicolas II, Roosevelt, Winston Churchill, George V, …) se sont laissé tatouer.

Pour revenir à Johnny Depp, dans la version longue de cette citation, il fait référence aux marins qui se sont laissé tatouer dans les différents ports, aux différentes stations de leur vie, à un temps spécifique de leur vie, et où chaque tatouage a une signification.

Pour moi, les tatouages racontent mon histoire. Elles sont une façon d’inscrire sur moi, en moi, des moments, des choses, des évènements,mais plus encore, des réalisations et contenus de ma foi qui m’ont marqué et ont de l’importance pour moi. Chaque tatouage a une signification. Certains sont faciles à expliquer à d’autres, et certains sont très difficiles à expliquer. Dans des moments difficiles, mes tatouages me rappellent le chemin parcouru, me rappellent mes convictions, ma foi, mon espoir et mon amour et me redonnent de la force.

Parfois,il y a eu des années entre des tatouages, et parfois, lors de temps intenses,la fréquence était plus rapprochée. Le premier, c’était il y a environ 23 ans. Chaque motif est personnalisé et réfléchi. Ce n’est pas quelque chose qui se fait à lava-vite. Oui, j’ai aussi mes limites – des choses que je ne ferai pas.

Mes tatouages racontent mon histoire, mais il faut des clés pour savoir la lire.

Mes tatouages ne sont pas des tatouages contre quelqu’un : en rébellion contre mes parents, ou la société, ou pour mépriser ceux qui ne les aiment pas. C’est tout simplement ma façon d’être ; ça fait partie de moi ; et oui, il y a aussi un certain idéal de la beauté pour moi qui est certainement différent de celui d’autres personnes. Mais si quelqu’un a une coiffure ou un vêtement qui ne me plaît pas du tout, je ne lui demande pas de le changer. Et si cette personne continue de le mettre et que ça commence à m’énerver,c’est moi de me demander pourquoi cela me dérange tant, qu’est-ce qu’il y a de mal ? Est-ce que cette personne met exprès cet horrible pull jaune tricoté pour me mettre en rogne, ou il y a-t-il d’autres raisons ?

Et peut-être que j’ai tort, c’est possible aussi. Mais voilà pourquoi j’ai des tatouages.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Changer )

Connecting to %s