Verset du jour: Romains 8,31-33


“Donc, que dirons-nous à propos de ces choses? Si Dieu est en  notre faveur, qui est contre nous? Lui, qui n’a pas épargné son propre fils, mais l’a livré en faveur de nous tous; comment il nous ne donnera pas toutes les choses avec lui, par grâce? Qui accusera les élus de Dieu? C’est Dieu, celui qui justifie! (Romains 8,31-33)

Ces choses… dans les versets précédents, Paul a parlé de ce que nous sommes sauvés en espérance, et que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, Jésus nous précédant, justifiant et glorifiant.

Si Dieu est pour nous… Dieu a montré par ses actions qu’il est en effet de notre côté, que nous avons sa faveur. Comparé à lui et son amour pour nous, ceux qui sont contre nous deviennent insignifiants et petits malgré l’impact parfois énorme qu’ils peuvent parfois avoir sur nous.

Le vocabulaire que Paul emploie ensuite, “ne pas épargné…” évoque directement l’histoire du sacrifice d’Isaac en Genèse 22 – une histoire qui ne va pas sans poser des problèmes, autant dans l’exégèse juive que chrétienne. Surtout l’exégèse juive a proposé de nombreuses lectures de ce récit. Il est régulièrement lu, à partir du Moyen Age, durant les prières de pénitence: Abraham a même mis de côté sa compassion pour son fils pour obéir à la volonté divine – que Dieu mette de côté maintenant sa volonté (sa colère/justice) pour faire régner sa compassion. Plus tard,  le récit a aussi été lu comme la tension entre nos valeurs et impératif éthiques, et ceux des traditions religieuses.

Quoiqu’il en soit, Dieu a envoyé et donné son fils pour nous, gratuitement, et par amour. Le “il l’a livré pour nous” parle du sacrifice du Christ, et beaucoup de croyants, en parlant de l’œuvre de Jésus, en restent souvent à la mort à la croix – mais son œuvre englobe toute sa VIE, y inclus sa mort, et sa résurrection. avec sa vie aussi, il nous a tout donné, notamment, il nous a montré comment vivre en tant qu’images de Dieu et disciples, pendant sa vie il a déjà commencé et instauré le royaume de Dieu, cette nouvelle société, si radicalement différente par ses valeurs et son inclusivité.

Tout ceci nous a été donné gratuitement, par grâce, par amour. Cette grâce transparaît tout au long de la vie de Jésus, par exemple dans les miracles qui font entrevoir quelque chose du royaume de Dieu, mais qui est et qui reste un cadeau gratuit offert à tout le monde, sans arrière-pensée.

Quand nous nous savons justifiés par Dieu, nous n’avons pas besoin de nous soucier d’être accusé par d’autres: ce ne sont pas eux qui nous justifient, mais Lui – et Lui, il nous aime, tel que nous sommes, au point de se donner pour nous.

31 Τί οὖν ἐροῦμεν πρὸς ταῦτα; εἰ ὁ θεὸς ὑπὲρ ἡμῶν, τίς καθ’ ἡμῶν; 32 ὅς γε τοῦ ἰδίου υἱοῦ οὐκ ἐφείσατο ἀλλ’ ὑπὲρ ἡμῶν πάντων παρέδωκεν αὐτόν, πῶς οὐχὶ καὶ σὺν αὐτῷ τὰ πάντα ἡμῖν χαρίσεται; 33 τίς ἐγκαλέσει κατὰ ἐκλεκτῶν θεοῦ; θεὸς ὁ δικαιῶν·

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Changer )

Connecting to %s